Actualité de fin d’année : la lettre du Président

Le gouvernement attaque encore une fois, les mutuelles complémentaires en imposant un nouveau transfert de charge du Régime Obligatoire vers le Régime Complémentaire.

Depuis le 15 octobre 2023, un basculement de 10% du ticket modérateur au niveau des prestations dentaires, a été imposé aux mutuelles.

Le Conseil d’Administration de la SOMUPOS a adressé une lettre au Président de la République, pour contester de telles pratiques qui, entraine une augmentation de 2 % sur les cotisations 2024

Merci pour votre confiance et votre fidélité.

Le président,

Eric Capdeville.

 

Monsieur le Président de la République,

Votre gouvernement, vient de rendre sa décision quant au transfert des charges qui pèseront sur les complémentaires santé dès 2024.

Il atteindra 500 millions d’euros soit, 200 millions d’euros de plus qu’annoncés initialement.

Vous avez décidé de réduire à nouveau le champ d’intervention de la sécurité sociale sur les dépenses dentaires en basculant 10 % de prise en charge du ticket modérateur des actes des chirurgiens-dentistes vers les complémentaires.

Ce nouveau transfert de charges fait suite à l’extension du 100% santé à de nouveaux postes, dont 80%, nous vous le rappelons, sont déjà financés par nos mutuelles.

Monsieur le Président, l’impact de vos décisions sur nos mutuelles et donc sur nos adhérents devient intolérable. Ils sont de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir faire face aux augmentations de cotisations que vos décisions nous imposent.

N’oubliez pas, Monsieur le Président que pèsent déjà sur les cotisations mutualistes des taxes qui représentent 14,1% pour les contrats « solidaires et responsables » et 21,1% pour les contrats « non-responsables ». Cette fiscalité correspond à minima à deux mois de cotisation mutualiste par an.

L’ensemble de ces mesures participent donc fortement à l’augmentation du coût de l’accès à la santé et constitue un obstacle à une bonne prise en charge de la population.

Nous, mutualistes vous le rappelons : « La santé est un droit ».

Nous vous demandons, pour garantir à chacun une Protection Sociale Solidaire,

  • De supprimer les taxes sur les cotisations mutualistes,
  • De redonner à notre pays une sécurité sociale qui assume pleinement sa mission de solidarité.

Ce qui aura pour effet immédiat d’améliorer l’accessibilité et la qualité de la couverture complémentaire santé de chacune et chacun.

Le président, pour le Conseil d’Administration,

Eric Capdeville.

2023-12-13T14:56:01+00:0013 décembre 2023|
Aller en haut